CCML 2017 : Des opportunités pour Conakry

0
432

Depuis la fin juin de 2015, Conakry a été désignée par le Système des Nations Unies à travers l’UNESCO Capitale Mondiale du Livre en 2017. Durant une année, du 23 avril 2017 au 22 avril 2018, le livre et lecture seront célébrés à Conakry. C’est une fierté pour notre Ville et la Guinée toute entière. Pour la première fois et depuis fort longtemps, une telle distinction nous est accordée et Un programme riche et varié attend le public guinéen et d’ailleurs. Nous accueillerons des écrivains et Hommes de Culture, journalistes, Hommes politiques ; représentants d’entreprises, d’ONG, de diverses Institutions Internationales, de passionnés du livre et de lecture. Ils viendront à Conakry pour le livre, mais pas seulement. Ils feront le déplacement à la rencontre de ses habitants, de sa culture, de son patrimoine … bref de son art de vivre. Les citoyens de Conakry doivent être à les accueillir et à satisfaire leur curiosité. 2017 ; c’est déjà demain et les préparatifs vont bon train. Rendons ici un hommage mérité au défunt Gouverneur Soriba Sorel Camara qui a vraiment soutenu cette initiative, mais qui, hélas ne la verra pas se réaliser.

Aujourd’hui Le Gouvernorat, les Communes et les quartiers restent fortement mobilisés. Depuis mon arrivée, j’ai rencontré plusieurs acteurs autour de cet évènement mondial. Nous nous activons avec tous ces amoureux et professionnels du livre pour préparer Conakry à accueillir le monde littéraire. Nous constatons chaque jour, une mobilisation de plus en plus grande et au Commissariat général, sis dans les locaux de la Direction régionale de l’habitat à Coronthie, se succèdent des réunions, des personnalités qui viennent soutenir ce projet. La Ville de Conakry a tout à gagner à se mobiliser et aller vers des Partenaires Techniques et Financiers pour trouver des ressources indispensables à la réalisation de différents projets tels la construction des sièges et points de lecture dans les 130 quartiers de Conakry et les districts de la Sous-Préfecture de Kassa. Nous sommes tous interpellés, autorités nationales et locales, Hommes de Culture et Média, entrepreneurs, citoyens… pour créer les conditions d’un accueil digne à nos invités qui viendront de partout. La Ville devra ainsi être propre, sécurisée et animée et il est notre responsabilité de travailler dans ce sens en tant que première autorité.

A un an de l’évènement, les choses bougent. Mais comme on le dit souvent, qui veut aller loin ménage sa monture. C’est maintenant qu’il faut se lever et agir au quotidien pour faire de cet évènement mondial un succès pour Conakry et la Guinée. Je réitère ici l’engagement du Gouvernorat, des Communes en tant que Président du Conseil de Ville à porter et accompagner ce projet.  Nos portes sont grandement ouvertes aux acteurs et partenaires de l’évènement d’ici et d’ailleurs pour trouver les voies et moyens afin de respecter les engagements pris à l’UNESCO à travers le contenu du dossier de Candidature. Aujourd’hui, ma volonté est réelle et le Gouvernorat est prêt à assumer ses responsabilités en mobilisant ses services, les Communes, son réseau institutionnel pour défendre partout où besoin sera cette initiative singulière. Il s’agit là aussi d’une formidable occasion de brassage des cultures, d’ouverture à l’autre et d’enrichissement mutuel. Ce sera finalement, un rendez-vous du donner et du recevoir, comme aimait le dire le célèbre poète écrivain, Léopold Sédar Senghor.

Conakry Capitale Mondiale du Livre est source d’opportunités de développement pour notre ville et ses Communes en s’ouvrant au monde, en allant à la rencontre de villes du monde pour échanger, s’enquérir de leurs expériences en matière de gestion quotidienne des problème de la cité. Nous devons tous faire preuve d’engagement car Conakry a voulu et grâce à la conjugaison de multiples efforts, Conakry est devenue Capitale mondiale du Livre. En ce 23 avril, journée mondiale du livre et du droit d’auteur, à un an jour pour jour du lancement des activités dans notre capitale, redoublons d’efforts pour réussir ensemble ce pari. Les défis sont certes énormes, j’en suis conscient mais avec de la Volonté, de la Conviction, nous pouvons les surmonter.  J’en appelle donc aux agents du Gouvernorat, aux Présidents des Délégations spéciales, aux Chefs de Quartiers et aux citoyens de Conakry de faire preuve d’engagement pour contribuer tant soit peu à la réussite de cet évènement Mondial. Je reste convaincu qu’au soir du 22 avril 2018, chacun de nous pourra dire « oui, j’ai participé à une œuvre utile » et ainsi Conakry aura franchi un pas de géant dans la promotion du livre et de lecture. Cela à mon avis ne peut être que bénéfique à Conakry et à la Guinée car le livre reste avant tout un vecteur essentiel de la connaissance, un outil formidable au service du développement individuel et collectif.

« Tous mobilisés pour Conakry Capitale mondiale du Livre en 2017 »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here