Discours lancement de la Garde communale, 16 décembre 2016

0
528

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

Monsieur le Ministre d’Etat chargé de la Sécurité et de la Protection Civile

Monsieur le Ministre de l’Administration du Territoire de la Décentralisation ;

Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;

Monsieur le Chef d’Etat Major Général des Armées ;

Monsieur le Haut Commandant de la Gendarmerie, Directeur de la Justice Militaire ;

Messieurs les Chefs d’Etat Major Particuliers ;

Messieurs les Directeurs Généraux de la Police et de la Douane ;

Mesdames/Messieurs les Présidents des Délégations spéciales des cinq Communes de Conakry ;

Mesdames et Messieurs les r représentants des partenaires au développement ;

Mesdames et Messieurs les représentants de la Société Civile ;

Mesdames et Messieurs, tout protocole observé ;

Je suis particulièrement heureux de constater la mobilisation du Gouvernement au tour de la ville de Conakry à ces instants marquant la cérémonie de lancement officiel du Corps de la Garde Communale dans la Ville de Conakry.

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs,

Le processus de décentralisation s’accompagne  nécessairement par le transfert d’un certain nombre de compétences de l’Administration centrale aux collectivités.  Parmi ces compétences, il y a l’exercice par l’autorité exécutive locale, de la Police Administrative qui est l’ensemble des moyens juridiques et matériels ayant pour but d’assurer le maintien de la tranquillité, de la sécurité et de la salubrité publique.   C’est pour répondre à ces impératifs que par le décret N°026/95/PRG/SGG du 14 avril 1995, le corps de la Police Communale a été institué. Et, le Code des Collectivités Locales a  en ses articles 296 et suivants a crée le Corps de la Garde Communale pour  faire face aux défis de sécurité et de salubrité dans les collectivités.

Depuis le 18 mars 2016, la ville de Conakry a initié un certain nombre de programmes et activités pour améliorer les conditions de vie des citoyens. Il y a eu des actions de déguerpissement, d’assainissement, de curage de caniveaux, de relance de la coopération décentralisée, d’équipement et de formation.  Pour viabiliser et sécuriser les lieux déguerpis, des projets de construction d’infrastructures sociales, d’aménagement d’Espaces verts, de parkings publics et de marchés pour les femmes ont été immédiatement mis en œuvre. C’est dans le souci de préserver ces acquis, que nous avons trouvé opportun de relancer les activités du Corps de la Garde dont quelques agents subsistaient encore au Gouvernorat de la ville de Conakry.

Ces effectifs ici présents sont composés d’agents recrutés depuis les années 90 et de jeunes disposés à contribuer à la lutte contre l’insalubrité, la préservation des espaces publics contre les occupations anarchiques. Des équipements modestes ont été trouvés pour faciliter les interventions sur le terrain et l’encadrement et la formation seront assurés par les officiers de la Police Nationale conformément aux lois et règlements. Je sollicite auprès des forces de défense et de sécurité un appui précieux pour permettre à ces jeunes un meilleur accomplissement de leurs missions au profit des populations.

A l’ensemble des citoyens, j’invite à une collaboration franche pour faire de la ville de Conakry une cité propre et sécurisée.

Vive la ville de Conakry ;

Vive la paix et l’unité ;

Vive la professeur Alpha CONDE.

Je vous remercie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here