Une Garde communale opérationnelle

0
773

L’une des missions du gouvernorat de la Ville de Conakry demeure la sécurisation des populations et de leurs biens. Conformément aux textes légaux, la Ville de Conakry a créé un corps de gardes communaux avec une brigade de salubrité. Aujourd’hui, le code des collectivités locales en Guinée, promulgué en 2017, dispose en son article 335 : « Les collectivités locales sont compétentes en matière de police sur toute l’étendue de leur circonscription territoriale, dans les limites et conditions fixées par la présente loi. » et en son article 336 « La police des collectivités locales a pour but d’assurer le bon ordre, la sécurité, la tranquillité et la salubrité publique, l’esthétique publique, la moralité publique et la dignité humaine. Les règlements de cette police sont appliqués par la Garde communale. Ce corps de Garde communale qui relève de l’autorité de l’exécutif local, est placé sous la direction technique et opérationnelle des commissariats spéciaux de sécurité publique dont l’organisation et le fonctionnement sont définis par la police nationale. ».

Aujourd’hui, le gouvernorat de Conakry dispose de ce Corps de la Garde communale  qui accompagne l’institution dans ses différentes interventions sur le terrain, contribue à sécuriser des lieux déguerpis et appui la sécurité routière dans la gestion de la fluidité de la circulation sur certains axes de Conakry. Cette police de proximité de par sa composante brigade verte travaille aussi à promouvoir des comportements responsables et citoyens des habitants de Conakry. Cette  Garde communale bénéficie régulièrement en collaboration avec les services de Défense et de sécurité de sessions de formation et de renforcement de capacités pour améliorer constamment leurs interventions sur le terrain.

Au-delà de cette Garde communale, le Gouverneur de Conakry, Président du Conseil régional de Sécurité conformément aux dispositions légales mobilise aussi la Gendarmerie régionale et la Police régionale pour des fins de sécurisation des personnes et de leurs biens. Depuis le lancement officiel du Corps de la Garde communale, le 16 décembre 2016, elle a été mobilisée sur plusieurs opérations et a servi de supports logistiques à nombre d’interventions du gouvernorat sur le terrain. A titre illustratif, on peut citer :

  • Dégagement du pont au marché de Madina,
  • Implication dans la campagne de lutte contre la vente à sauvette sur les voies de circulation,
  • Le déguerpissement du port de pêche de Boulbinet,
  • Assainissement de lieux publics
  • La construction de murs de protection au marché de Madina et de Bonfi,
  • La sécurisation des différents concerts de Conakry Ville Lumière (2016, 2017 et 2018)
  • La régulation du stationnement sur différentes voies publiques.

Ces différentes actions ont permis de fluidifier la circulation à Conakry, de sécuriser les populations et leurs biens, de discipliner différents usagers des voies publiques et faciliter le déploiement du Gouvernorat de Conakry dans son déploiement sur différents terrains.

02

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here